« Pour une Algérie Républicaine Moderne et Sociale »
   
  PARTI pour la LAICITE et la DEMOCRATIE (P-L-D) ex MDSL
  La leçon tunisienne!
 

La leçon tunisienne :

L’aspiration à la modernité est une exigence de l’heure !

 

 

Le 17 décembre 2010 un marchand à la sauvette, jeune diplômé de 26 ans au chômage, s’immole par le feu suite à des exactions policières.

Le sacrifice du jeune homme jette l’émoi dans toute la société. La colère se répand comme une traînée de poudre et embrase la Tunisie. Le pouvoir aux abois réprime dans le sang les manifestations. Une mobilisation intense pendant un mois, d’abord contre la vie chère bascule rapidement dans une contestation politique déterminée et de plus en plus massive jusqu’à la chute du dictateur, le 14 janvier 2011 après 23 ans de règne sans partage.

L’Histoire retiendra que ni le bain de sang qui a fait des dizaines de morts et des centaines de blessés parmi les manifestants, ni les manœuvres dilatoires du régime n’ont fait vaciller la détermination d’un peuple résolu à en découdre avec le dictateur.

Cet évènement est sans précédent dans le monde arabe puisque aucun dictateur n’y a jamais été destitué par la volonté populaire et à ce jour, la question du pouvoir se règle sur la base de normes archaïques et antidémocratiques.

Depuis l’indépendance, la Tunisie avait légiféré en faveur des femmes. Elle a obtenu aussi des résultats tangibles dans les domaines de l’économie et de l’éducation. Mais, loin d’en être satisfaits, les Tunisiens expriment aujourd’hui une volonté d’approfondir la marche du pays vers de nouveaux acquis de la modernité.

Ils montrent au monde entier que si l’aspiration à de meilleures conditions matérielles est cruciale, elle doit s’accompagner aussi de l’exigence des libertés. Les peuples arabes n’ont pas pour seul destin le totalitarisme et la misère. Ils veulent, à l’instar de la planète entière, respirer l’air vivifiant des libertés.

Au lieu d’exprimer sa solidarité à la montée des aspirations démocratiques dans le monde arabe, l’Occident l’a souvent contrariée en fermant les yeux sur la nature réelle des régimes en place et en faisant croire que les peuples arabes n’ont pas vocation à la démocratie.

L’Occident justifiait d’ailleurs son soutien à la dictature de Ben Ali au motif que ce dernier était une barrière à l’islamisme politique.

Les manifestations de Tunisie, de ce point de vue sont une réponse cinglante à ces thèses fallacieuses qui veulent à tout prix clouer le citoyen arabe à un passé moyen âgeux, les ravalant au statut d’être mineur indigne des libertés humaines et de la démocratie.

La liberté n’est pas un luxe et ni la dictature, ni l’islamisme ne sont une fatalité pour nos peuples !

En réalité, le véritable rempart à l’islamisme politique est la République laïque  et tout le génie du peuple tunisien consistera à se doter des moyens politiques idoines pour ouvrir de nouvelles perspectives à la Tunisie et conduire sa transition politique de façon pacifique vers la République laïque et démocratique!

 

Alger le 16 janvier 2011,

 

Le Bureau National du PLD.

 

 
  « Pour une Algérie Républicaine Moderne et Sociale »  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
« Pour une Algérie Républicaine Moderne et Sociale »