« Pour une Algérie Républicaine Moderne et Sociale »
   
  PARTI pour la LAICITE et la DEMOCRATIE (P-L-D) ex MDSL
  Le PLD a la Fete de l’Humanite 2009
 
PARTI pour la LAICITE et la DEMOCRATIE (P.L.D)
(EX-MDSL)
« Pour une Algérie républicaine, moderne et Sociale ».
 
Adresse : 8 rue des Frères Adders, Alger centre, Téléphone : 00 213 (0) 661 55 00 77,
 

 
 

Le PLD à la Fête de l’Humanité 2009


La fête de l’Huma, une vraie fête du 11 au 13 septembre 2009 pour les sympathisants, amis et militants du Parti pour la Laïcité et la Démocratie (PLD). Une forte délégation d’Algérie y était présente durant les trois jours de cette grandiose manifestation.
Organisés, motivés et toujours souriants, les militants ont préparé avec bonheur et durant les trois jours de fête, un excellent couscous « laïque » fortement apprécié accompagné de thé parfumé à la menthe et de gâteaux aux amandes en provenance d’algérie. Le stand, aux couleurs algériennes et tapissé de mots d’ordre du parti, a été visité par des centaines de citoyens de toute nationalité.
Le dimanche 13 septembre à partir de 15 heures, un public nombreux participe au débat animé par Nasserredine Guenifi du PLD Immigration et deux membres du Bureau National, Aouicha Bekhti et Moulay Chentouf, autour de la situation politique en Algérie.
Après une courte introduction pour faire connaître le PLD, c'est-à-dire les raisons de sa création et les objectifs qu’il se fixe, et la lecture d’un message de soutien au PLD adressé par Soad Baba-Aissa, le dialogue s’est rapidement instauré avec la salle.
De nombreuses interventions ont porté sur la nécessité d’instaurer la laïcité qui seule permet le vivre ensemble en séparant la sphère publique de la sphère privée. Elle est aussi une condition indispensable à la citoyenneté et la démocratie pour consacrer l’égalité des   hommes et les femmes devant la loi.
La laïcité est l’unique réponse pour contrer l’islamisme politique et ouvrir la voie à la une alternative démocratique. De nombreux intervenants ont mis l’accent sur les dangers de l’islamisme politique et ses conséquences dans un contexte international encore plus propice aux amalgames depuis le 11 septembre 2001. L’Irak, l’Afghanistan  et le conflit du moyen Orient en sont les meilleurs exemples. Le combat pour la laïcité et le développement économique a donné lieu à plusieurs échanges. Il faut pour certains privilégier partout le combat économique, combattre au préalable le système économique et financier actuel et rassembler les forces de gauche pour sortir de la crise. La laïcité suivra.
Pourtant, depuis son indépendance, l’Algérie concentre tous ses moyens pour le « développement économique » mais passe au second plan les enjeux de société. Ainsi, l’école est investie par l’islamisme politique. Le code de la famille inspiré de la charia perdure. Les islamistes occupent de hautes fonctions au sein des institutions de l’Etat (présidence, gouvernement, sénat, assemblée nationale, APW, APC, Wilayates, Dairas, entreprises publiques et même au sein des institutions stratégiques).                                  
Y compris en France où l’idéal laïque est né depuis plus d’un siècle, la laïcité recule sous les coups de boutoirs des extrémismes religieux. Elle est instrumentalisée par les religieux pour imposer par exemple le voile « uniforme » aux femmes et la viande hallal dans les établissements scolaires. Il est naïf sinon dangereux de justifier ces agissements et de les minimiser. Ils sont les prémices d’une caporalisation d’une partie de la société française. Des conséquences de tout ordre peuvent en découler y compris en Algérie.    
En définitive, la laïcité est partie intégrante des Droits de l’Homme. Il devient évident pour tous que la démocratie sans laïcité est un leurre.
Le débat extrêmement intéressant a duré 3 heures environ. Il s’est achevé à 18 heures. Les cordonnées du parti ont été largement diffusées et un nombre appréciable de participants nous ont transmis les leurs. L’avant-projet de plate-forme du MDSL, reprise comme texte de référence par le PLD et un dépliant de présentation du Parti ont été largement distribués.
Le lendemain (lundi 14/09/09) une réunion de travail a regroupé la délégation d’Algérie et les camarades de l’immigration du PLD, afin de faire le bilan de la fête (politique, organique, financier) et de tracer les nouvelles perspectives. Les camarades du PLD Immigration ont été invités à assister à la conférence nationale des cadres du PLD qui se déroulera au siège du parti à Alger le samedi 31 octobre 2009.
 
Le mardi 15 septembre 2009, un représentant du PLD Immigration accompagné par un membre du Bureau National provisoire ont participé à une réunion à la Bourse du travail à Paris avec les organisations démocratiques féministes et les réseaux laïques de France (UFAL), pour préparer la journée de protestation du 17 octobre, placée sous les slogans : « Ensemble pour une réelle égalité femmes/hommes », « Pour une laïcité dans le monde entier ».
 
 
 
Le vendredi 18 septembre 2009 un déjeuner de travail a eu lieu entre un représentant de l’Union des Familles Laïques (UFAL) et un membre du Bureau national provisoire du PLD, pour approfondir les relations entre nos deux organisations, et préparer la journée de formation, que le parti veut organiser le premier trimestre 2010 avec la participation de L’UFAL.
 
 
P/le Bureau national provisoire du PLD
 
 
Alger le 19 septembre 2009
 
 
 

 
  « Pour une Algérie Républicaine Moderne et Sociale »  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
« Pour une Algérie Républicaine Moderne et Sociale »