« Pour une Algérie Républicaine Moderne et Sociale »
   
  PARTI pour la LAICITE et la DEMOCRATIE (P-L-D) ex MDSL
  Le soir d'Algérie du 13 juin 2011!
 

Le Soir d’Algérie du 13 juin 2011.

Actualités : MOULAY CHENTOUF, COORDINATEUR NATIONAL DU PLD :
«Il y a un risque sérieux de division de l’Algérie»

 

Le coordinateur national du Parti pour la laïcité et la démocratie estime que le changement politique en Algérie est aujourd’hui inéluctable. Moulay Chentouf craint qu’un changement dans la violence ne conduise à la division de l’Algérie.
Tarek Hafid - Alger (Le Soir) - Le Parti pour la laïcité et la démocratie, héritier du Mouvement démocratique et social de El Hachemi Chérif, appelle à mettre un terme au processus de réforme engagé par les pouvoirs publics. «En 1991, nous appelions déjà non pas à l’arrêt du processus électoral mais à l’annulation pure et simple des élections législatives pour faire barrage au FIS. Aujourd’hui, nous exigeons l’arrêt de processus de réformes politiques afin d’éviter une explosion de l’Algérie», a affirmé, hier, le coordinateur national du PLD lors d’une conférence de presse animée au siège du quotidien El Watan. Moulay Chentouf estime que ce changement ne peut être mené par des personnes qui représentent le système. «Des personnes comme Khaled Nezzar, Mokdad Sifi ou encore Zohra Drif ont fait des propositions qui ressemblent aux nôtres. Mais ces gens veulent appliquer ces réformes et cela est inacceptable», a souligné Chentouf. Le coordinateur du PLD propose d’initier une conférence nationale qui aura à désigner la composante d’un Conseil républicain de transition (CRT). «Nous appelons toutes les forces politiques à participer à cette conférence qui signera l’acte de naissance d’un Etat démocratique et républicain.» Les partis islamistes seront-ils conviés à cette rencontre ? «Non», répond Chentouf, car les islamistes s’opposent au principe de l’avènement d’un Etat laïque. «Nous savons tous aujourd’hui que l’Algérie ne peut se tenir en dehors de la dynamique à laquelle nous assistons dans le reste du monde. Le changement est inéluctable. Mais si ce changement ne se déroule pas dans un cadre pacifique, il se fera dans la violence. Il y aura alors un réel risque de division de l’Algérie au même titre que la Libye. Il existe des problèmes sérieux en Kabylie ou dans certaines régions du sud du pays. La menace est réelle», a insisté le coordinateur du Parti pour la laïcité et la démocratie.
T. H.

 
  « Pour une Algérie Républicaine Moderne et Sociale »  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
« Pour une Algérie Républicaine Moderne et Sociale »