« Pour une Algérie Républicaine Moderne et Sociale »
   
  PARTI pour la LAICITE et la DEMOCRATIE (P-L-D) ex MDSL
  Le Soir d'Algérie et le PLD!
 

 

Le Soir d’Algérie du samedi 17 septembre 2011.

Culture : SOUS LE SLOGAN «UNE FÊTE À VIVRE ET À RÊVER»
Ouverture hier de la 76e fête de l’Huma

 

De notre bureau de bureau, Khadidja Baba-Ahmed
Tout est réuni pour faire de la 76e fête de l’Huma (16, 17 et 18 septembre) un rassemblement plus couru encore que les éditions précédentes perçues par les Français comme le rassemblement annuel le plus important depuis sa création en 1930. Plus encore aussi que les années précédentes, la présence algérienne cette année permettra de faire entendre les citoyens d’un pays — l’Algérie — qui résiste en tentant tous les jours de gagner un peu plus dans sa longue lutte pour l’instauration de la démocratie.
«L’Algérie : entre l’impasse islamo-conservatrice et les nécessités de la rupture laïque et démocratique », c’est avec ce thème que les militants du Parti pour la laïcité et la démocratie PLD projettent de débattre avec les visiteurs dimanche 18 septembre à 15h au Village du monde. Mais, plutôt que d’avoir recours à l’intervention de responsables du parti, le PLD innove en faisant animer la rencontre par une délégation venue d’Alger, composée de «femmes, de jeunes et d’étudiants qui ont été de toutes les batailles syndicales et politiques qui se sont déroulées cette année dans le cadre de la CNCD». Au cours du débat, ces Algériens rendront compte, annonce le PLD, «des luttes exceptionnelles qu’a vécues l’Algérie pendant l’année 2011». A l’évidence, écrit encore le PLD, «le pouvoir se refuse au changement réel et risque, par son aveuglement politique et ses compromissions avec l’islamisme politique, de faire basculer l’Algérie dans le chaos.» Et devant cet état, le PLD déclare « appeler au dialogue dans la perspective d’ouvrir la voie à une transition pacifique, nationale et démocratique ». Comme chaque année aussi, le Rassemblement pour la culture et la démocratie, RCD, tiendra un stand dans l’enceinte du rassemblement, au parc Georges-Valbon. «A vous les hydrocarbures, à nous l’histoire», c’est par ce cri et cette interpellation du pouvoir algérien que les animateurs du stand du RCD France recevront tous les visiteurs, les écouteront et répondront à leurs interrogations sur l’actualité politique, tant nationale qu’internationale. Une «fête à vivre et à rêver» c’est ainsi que résume Patrick Le Hyaric, directeur du journal l’Humanité, ce rassemblement, limité à son origine à la solidarité avec ce journal et qui au fil des temps est devenu la fête la plus populaire de l’Hexagone et celle qui rassemble, pour des échanges, tous les ans ceux qui croient en un avenir de progrès social et de démocratie. Lieu de rassemblement, la fête de l’Huma 2011 qui se tient cette année à quelques mois de l’élection présidentielle et des législatives, il y sera question dans les échanges de l’alternative au système capitaliste en crise et son système financier qui ont mis à genoux les Etats et les citoyens les plus vulnérables. Résister, riposter et changer est la réponse portée par le Front de gauche (Parti communiste, le Parti de gauche, la gauche unitaire…) et ces engagements se déclineront sur tous les podiums durant ces trois jours. Ce rassemblement festif mais pas seulement, promet-on, amplifiera «les cris des mouvements sociaux, citoyens culturels qui, après les peuples arabes, cheminent désormais dans les pays européens et aux Etats-Unis». A titre d’exemple et au titre des centaines de débats programmés, il faut souligner celui qui devait avoir lieu vendredi soir à l’Agora de l’Humanité et où la foire a été dédiée aux printemps arabes et qui devait s’ouvrir avec des témoignages de jeunes et se poursuivre avec une intervention sur la solidarité des parlementaires communistes avec ces révolutions. Une table ronde devait clôturer la rencontre avec la participation d’un très grand nombre de personnalités politiques ou d’hommes de culture, dont l’économiste égyptien Samir Amin ; Hamma Hammami, secrétaire général du Parti communiste des ouvriers tunisiens ; l’opposante et écrivaine syrienne Samar Yazbek ; Lana Sadeq du forum Palestine et citoyenneté et Hassane Zerrouky notre confrère du Soir d’Algérie et journaliste à l’Humanité… Tous ces intervenants devaient être rejoints par les Indignés d’Espagne et de Grèce et par le député communiste israélien Dov Khénin. A relever aussi parmi la multitude de débats, celui qui aura lieu ce soir au Village du monde et qui sera consacré à la mobilisation pour un Etat palestinien, en soutien à la demande d’adhésion palestinienne à l’ONU qui sera présentée très prochainement à cette institution. Prendront part à ce débat : Patrick Le Hyaric, Assad Abed Al Rahman, membre du comité exécutif de l’OLP, Jacques Fath responsable international du PCF et Dov Khenin, député communiste israélien.
K. B.-A.

 

 

 

 

 
  « Pour une Algérie Républicaine Moderne et Sociale »  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
« Pour une Algérie Républicaine Moderne et Sociale »